ACTUALITE


Projections

Fils de Rojo : 11/05/2012 - Salle des fêtes - Anères (65) - 20h30
Fil de rojo : 17/01/2012 - Salle Georges Brassens - Olonzac (34) - 19h30
Fils de rojo : 15/11/2011 - Cinéma Le Liberty - Egletons (19)
Fils de rojo : 08/04/2011 - Salle des fêtes - Lescar (64) - 20h30
Fils de rojo : 02/12/2010 - Ciné Cinéma - Périgueux (24) - 20h00
Fils de rojo : 

Lundi 15 mars 2010 au Cinéma Le Saleys à Salies de Béarn (64) à 20h30

TOUTES LES PROJECTIONS

Diffusions TV

Fils de rojo : 21/02/2009 - France 3 Aquitaine - 15h50
TOUTES LES DIFFUSIONS TOUTE LA PRESSE

Fils de rojo

Share This Post

SYNOPSIS

« Etre fils de rouge ce n’est pas un fond de commerce, être fils de rouge cela se mérite dans les combats d’aujourd’hui. »

Depuis une vingtaine d’années, Dominique Gautier et Jean Ortiz réalisent des documentaires sur l’histoire de l’Espagne républicaine : « Guerrillero » en 1996, « Les maquis de l’impossible espoir » en 2002, « Rouge miroir » en 2004 et « Le cri du silence » en 2005. »Fils de rojo » est une étape dans ce long travail sur la mémoire des Républicains espagnols. Jean Ortiz devient le sujet du documentaire réalisé par Dominique Gautier. Ce portrait d’un intellectuel (très) engagé nous fait découvrir ce que c’est aujourd’hui qu’être fils de Républicain, être fils de rouge.

Nous le suivons dans son travail d’historien et de militant, ses rencontres avec les Républicains, les guérilleros, les familles et les acteurs de la récupération de la mémoire historique.

L’histoire personnelle et familiale de Jean Ortiz se fond à celle de milliers d’autres, victimes de la guerre civile et du franquisme. Son engagement dans la bataille pour la mémoire fait écho aux luttes des combattants républicains.
Peu à peu se dresse un constat sur l’actualité de la mémoire des rouges, avec, sous-jacente, la revendication de la troisième République.

Ce film n’est pas seulement le portrait d’un homme hanté par la confiscation d’une République qu’il n’a pas connue, c’est un hommage à tous ceux qui ont voulu changer le monde et qui croyaient à la liberté et à la justice sociale, un hommage à tous les « vaincus magnifiques ».

 

Share This Post